L’éducation musicale en IEF

12 novembre 2022 | Témoignages, Musique | 2 commentaires

Visuel de l'article Education musicale en IEF

Vous n’avez pas suivi de cours de violon avec Yehudi Menuhin ? Ni soutenu de thèse sur les apports de la viole de gambe et du cornet à bouquin dans les opéras de jeunesse de Claudio Monteverdi ? Mais cela ne vous empêche pas d’avoir envie de donner une riche et complète éducation musicale à vos enfants. Parce que vous savez que la musique c’est bon pour la santé ! La question qui vous turlupine est : comment pouvez-vous intégrer à votre IEF la musique si vous n’êtes pas musicien vous-même ?

Eh bien, c’est possible ! Voici quelques excellentes façons d’inclure l’éducation musicale en IEF

1) Lire et écouter des livres d’éducation musicale

Les rayons de notre médiathèque regorgent de livres illustrés sur la musique. Il y en a qui enseignent les instruments de l’orchestre ou les grands compositeurs à travers les âges. Si vous avez besoin de suggestions, demandez à votre bibliothécaire, il saura vous proposer des ouvrages ciblés ! Beaucoup de ces livres dédiés à la musique sont, de nos jours, accompagnés de CD et permettent une bonne immersion auditive.

Education musicale

2) Regarder des comédies musicales

J’adore regarder des comédies musicales avec mes enfants. Certaines sont conçues pour le jeune public (Mary Poppins, Le Magicien d’Oz, etc.), mais vous pouvez aussi parier sur des valeurs sûres telles que les comédies musicales avec Fred Astaire et/ou Ginger Roger, ou plus récentes comme La La land ou Cher Evan Hansen (sujet dramatique, mais tout-public), Greatest Show man, etc.. En les visionnant, avec popcorn et plaids, vous voilà avec une belle idée pour saupoudrer vos apprentissages d’une vague de belles notes ! Carpediem propose aussi plusieurs jeux gratuits pour se familiariser avec les instruments de l’orchestre.  Regardez aussi des opéras, des ballets et des retransmissions de concerts donnés dans les plus grandes salles de spectacle du monde. Vos enfants affineront leur écoute et seront capables de reconnaître les oeuvres de qualité.

Education musicale

3) Assister à des spectacles

Surveillez le programme des salles de spectacle de votre région. Il arrive régulièrement que les orchestres proposent des concerts à destination du jeune public. L’œuvre de Prokofiev, Pierre et le loup est souvent interprétée dans les théâtres. Mais vous pouvez bien sûr assister à des œuvres « réservées » aux adultes. En été, les villes organisent des concerts sous leurs kiosques ou dans les parcs. Pensez aussi à consulter la programmation des écoles de musique et conservatoires, il y a parfois de belles surprises pour les petites oreilles curieuses et des auditions de qualité données par les grands élèves et les professeurs. Les médiathèques proposent aussi souvent, des concerts avec solistes ou de la musique de chambre de très bonne qualité.  Avant d’assister au concert, discutez avec vos enfants de l’étiquette à respecter : écouter, ne pas être distrait et applaudir (quand il faut !). A votre retour garder une trace de vos aventures auditives, pour votre plaisir personnel ou pour les besoins de votre contrôle pédagogique, en renseignant notre Journal du spectateur. Il convient à tous types de spectacles vivants et même aux rendez-vous sportifs !

🎶 Anecdote à ce sujet : Notre deuxième fille appréciait tout particulièrement l’opéra La Traviata de Verdi. Elle regardait souvent (en boucle !!!), la version filmée de F. Zeffirelli. Je m’aperçus que notre petite ville prévoyait de jouer cette œuvre dans son modeste théâtre. Je réservais donc, 2 places pour y assister avec ma demoiselle. Lever de rideau, premier airs et récitatifs, traits d’orchestre, Alfredo et Violette en duo… Quelle mauvaise surprise et quelle médiocrité. Je ne fis aucun commentaire, ne voulant pas décevoir ma fille qui se faisait une joie d’entendre et voir SON opéra en « vrai ». Le concert s’achève, les spectateurs applaudissent, la (mauvaise) prestation. Je me joins à eux pour ne pas éveiller l’attention de mon enfant…qui se tourne vers moi et me lance « Maman, tu ne trouves pas qu’il chantait mal le ténor ? » Abreuvée de musique de qualité, elle avait su dès 9 ans, repérer la pitoyable prestation à laquelle nous venions d’assister !

Education musicale

4) Utiliser une playlist spéciale « éducation musicale »

Si vous n’êtes pas allergique à la technologie. Vous pouvez vous abonner à Spotify, Amazon Prime Music, Spotify, Pandora ou une autre application musicale. Vous pourrez y créer des playlists sur mesure pour vos Mozarts en herbe. Si vous ne disposez pas d’un tel abonnement, recherchez simplement des playlists sur YouTube ! Chez nous, c’est Alexa qui inonde nos journées de musique en tout genre. En ce qui me concerne, les chansons rythment ma vie et sont souvent le support à des apprentissages transversaux. Il nous arrive donc régulièrement, à partir d’une simple phrase, d’un mot, ravivant un souvenir musical, de demander à Alexa de nous jouer tel ou tel titre, parce qu’un membre de la famille aura prononcer le sésame ! « Maman, Jules César, il était habillé comment ? Eh hop ! Alexa, mets « Jules César- Le Grand Jojo ». Et si on faisait un peu de peinture à l’huile ? Eh hop, Alexa mets « Boby Lapointe – La Peinture à l’huile » et fais la lessive ! Notre passion pour les chansons s’est révélée dans les supports créés pour Carpediem, L’histoire en chansons, (pour étudier le français et l’histoire par les chansons de variétés), la Grammaire enchantée (pour s’initier aux règles grammaticales de base via les chansons enfantines) ou bien encore notre Lapbook à compter qui allie comptines et premiers calculs.

Education musicale

5) Suivre des cours de musique

Si vous sentez que vos enfants ont une certaine attirance pour la pratique instrumentale, n’hésitez pas, inscrivez-les dans une école de musique, un conservatoire ou ayez recours à un professeur particulier. Les tarifs des conservatoires se sont vraiment démocratisés et le coût pour les familles est devenu bien plus abordable. Testez leur capacité et volonté en utilisant notre Petit écran, Mes premières notes de musique. Si vos petits sont volontaires, à la fin de ce programme (basé sur un cours ludique en vidéo et de nombreux jeux de manipulation), ils seront capables de lire toutes les notes en clé de sol et en clé de fa et même de jouer en soliste, un morceau de flûte accompagné par un orchestre !

Education musicale

6) Ajoutez de l’éveil  musical à vos rencontres IEF

Si vous faites partie d’un groupe de familles IEF organisant des rencontres, faites appel à une maman musicienne pour qu’elle propose des animations musicales.  Le panel d’activités est très fourni : écoute et « analyse » de la musique, théorie musicale, flûte à bec, chorale, percussions collectives, réaliser un lapbook ou un exposé sur un musicien ou une œuvre etc.

Education musicale

7) Ecoutez de la musique en voiture

Quand nos enfants étaient petits, mon mari et moi avions pris l’habitude d’entonner des canons pendant les trajets un peu plus longs qu’à l’accoutumée. Avec les années, la chorale s’est agrandie et a accueilli 4 autres membres ! Nous réglons aussi souvent notre autoradio sur des stations spécialisées dans la musique (Radio classique, France musique, Radio jazz, etc.). Pour ne pas gaver vos enfants, faites des écoutes par plages de 5 minutes. S’ils en redemandent (ça arrive !!!!), prolongez l’écoute jusqu’à satiété. Bien évidemment, nous avons aussi à disposition des clés USB et CD de nos pièces favorites.

Education musicale

Vous avez de belles expériences d’éducation musicale avec vos enfants ? Partagez-les avec nous, on serait ravies de les lire !

 

Laissez-nous un commentaire 🙂 !

2 Commentaires

  1. déborah Dorient

    Nous avons emprunter piccolo à la bibliothèque mes trois filles en sont fanes emme celle de 2 ans et j’ai bine l’impression qu’elles commencent à reconnaître certains instruments. Nous avons aussi emprunter le livre sur les 4 saisons de vivaldi un vrai régal même pour moi.

    Réponse
    • Axelle Rousse

      Merci pour votre témoignage ! On vous souhaite de nombreux régals musicaux !

      Réponse

Laisser un commentaire