L’IEF : 6 règles apprises sur le tas mais pas trop tard !

18 janvier 2020 | Témoignages | 0 commentaires

Les familles qui débutent en IEF ont tant de questions qu’elles se sentent submergées par l’information. Ce que l’on peut glaner au fil de ses lectures semblent trop souvent contradictoire : les blogs nous montrent des enfants toujours actifs et souriants, tandis que les témoignages sur les contrôles ressemblent à des films d’horreur. Alors, Carpe Diem apporte humblement sa pierre à l’édifice, en témoignant de nos 15 années d’IEF sans nous considérer comme des expertes ! Voici les meilleurs conseils que je peux donner aux gens qui commencent tout juste leur aventure d’instruction en famille.

1. Ne planifiez pas trop votre IEF !

C’est normal d’avoir de grandes ambitions et de vouloir tout faire, tous les jours. Au début de mon aventure en IEF, l’emploi du temps journalier comprenait toujours de l’art, des jeux et des activités pratiques, en plus des fondamentaux. Chaque semaine je planifiais au moins une sortie pédagogique. Et par sortie, je n’entends pas laisser mes enfants jouer avec leurs amis au parc (non, ça c’était la routine quotidienne). Nos sorties pédagogiques en famille se faisaient au musée, lors d’un atelier scientifique, ou en déambulant dans les rues de notre ville pour y découvrir les mystères de l’architecture de notre région (pas de lèche-vitrine bien sûr ! )…le tout sans oublier la parfaite panoplie de la maman pratiquant l’IEF, les attendus de fin de cycle, les livrets ultras pédagogiques, le carnet pour s’amuser au musée et le carton à dessin. Vous voyez de quoi je parle ? Inutile de dire que j’y ai brûlé très vite toute mon énergie.

👉Notre conseil : du calme, du calme. Respirez et allez-y tranquillement ! L’IEF nous donne l’opportunité de prendre le temps de vivre. Chaque jour ne doit pas se transformer en expédition culturelle ou sportive 😊.

 

2. Ne faites pas de comparaisons !

Si nous avons choisi l’IEF, c’est notamment pour que nos enfants puissent apprendre à leur rythme et non pour qu’ils brillent en tout (même si ce serait pas mal)! Quand votre meilleure amie vous bassine parle des quinze activités parascolaires de ses brillants enfants, vous pouvez avoir l’impression que de laisser courir en toute liberté votre sauvageon dans le parc est insignifiant et sans intérêt.
Mais la comparaison est contre-productive. En essayant de vous conformer, vous mettez une pression inutile à vos enfants, ainsi qu’à toute votre famille. Et surtout vous les empêchez de grandir à leur rythme comme vous vous l’étiez certainement promis en optant pour l’IEF.

👉Notre conseil : Donnez à votre enfant la meilleure et la plus adéquate des éducations (puisque c’est celle que vous avez choisi pour eux et êtes capable de leur donner), sans vous inquiétez de ce que font les voisins.

 

 

 

3. Appréciez le temps que vous avez

L’IEF est une grande responsabilité ; il est normal de s’inquiéter. Mais le temps avec nos enfants est si fugace que nous devons choisir consciemment de l’apprécier, minute par minute, jour après jour et mois par mois ! Les maths et la grammaire seront toujours là demain.
👉Notre conseil : Profitez de chaque jour que vous vivez avec vos enfants avant qu’ils ne quittent le nid. Même s’ils ne connaissent pas encore toutes leurs déclinaisons latines ! Nous vous assurons que jouer à un jeu de société, lire un livre, faire des câlins sur le canapé et regarder un film permet aussi de resserrer les liens familiaux en prenant le temps d’être ensemble…C’est ça aussi, instruire en famille !

 

4. Ne vous attendez pas à ce que vos enfants soient des clones

Même si leurs chambres s’apparentent souvent à une scène de guerre de Star Wars ou que leur barbe naissante et leurs cheveux en pagaille leur donnent des airs de Chewbacca, vos enfants se suivent mais ne se ressemblent pas. Ils ne sont pas des clones en matière d’instruction et de curiosité. Je croyais connaître l’IEF avec l’expérience que j’ai eu avec mon fils aîné. Mais le suivant m’a forcé à revoir ma façon d’enseigner ; quant au troisième, rien n’a fonctionné comme je m’y attendais ! Et ne parlons pas du quatrième qui vient à nouveau chambouler le train-train qui aurait pu s’installer !
👉Notre conseil : Préparez-vous à vous adapter ! Chaque enfant a une personnalité différente et un style d’apprentissage différent. Certaines choses vont fonctionner ; d’autres non.

 

5. Soyez honnête avec vos enfants

Ne vous méprenez pas — les enfants n’ont pas besoin de s’occuper des problèmes des adultes. Être honnête ne signifie pas ne pas avoir de filtre. Mais cela sous-entend de les traiter comme des jeunes humains, adultes en devenir. Si vous passez une mauvaise journée, soyez honnête à ce sujet. Il suffit de dire : « OK, ce n’est pas la forme aujourd’hui ; Je passe une mauvaise journée. Regardons un film ou allons admirer le soleil se lever ! ». N’hésitez pas non plus à leur montrer que vous n’avez pas la science infuse et qu’il vous faut parfois vous documenter pour obtenir des réponses à vos interrogations.

👉Notre conseil : Soyez transparent lorsque vous n’avez pas la réponse. Il n’y a pas de honte à chercher sur Internet. Nous ne sommes pas des encyclopédies. Tout comme vous continuez d’apprendre tout au long de la vie, vos enfants, aussi, entretiendront leur curiosité naturelle.

 

 

6. Amusez-vous et cultivez la curiosité !

L’IEF, c’est amusant ! Vos enfants sont les personnes les plus intéressantes et divertissantes que vous ne rencontrerez jamais, et vous arriverez à passer toutes vos journées avec eux ! Oui, ça peut être épuisant si on ne s’amuse pas ! Ils ont plus de 20 ans devant eux pour tout apprendre, alors surfez sur leur curiosité quand elle pointe le bout de son nez avec ses questions lancinantes : « Maman pourquoi….. ???? Papa, tu savais que ….. Et toi, tu crois au…. ???? Même si leur curiosité peut vous amener à essayer de faire des bulles carrées pendant toute une journée !

👉Notre conseil : N’oubliez pas de prendre le temps de profiter de leur curiosité pour voir le monde à travers leurs yeux. Interrompez votre lecture pour répondre à une question et laissez-vous porter sur des chemins différents.

 

Voyez-vous d’autres règles à ajouter pour un bon départ en IEF ?

0 commentaires

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à ce blog par e-mail.

Saisissez votre adresse e-mail pour vous abonner à ce blog et recevoir une notification de chaque nouvel article par e-mail.

Rejoignez les 3 autres abonnés

Pin It on Pinterest

Share This