Du Latin en IEF pour des racines et du sens !

20 février 2017 | Histoire, Instruction en Famille, Latin, Littérature | 0 commentaires

Pourquoi apprendre le Latin en famille ? Voici 10 bonnes raisons de commencer son apprentissage dès le plus jeune âge.

1.       Le Latin nous entraîne à la logique

Le Latin est une langue très logique qui requiert de la précision dans son utilisation. Un enfant qui apprend le Latin s’entraîne naturellement à penser logiquement.

C’est aussi un entraînement au souci du détail et au respect de la règle, qui prépare aux mathématiques et à la programmation. Décoder les déclinaisons et savoir les utiliser permet, plus tard, lorsque l’on est face à des énoncés mathématiques ou à des lignes de code, de trouver la logique à suivre pour résoudre les problèmes. Il aide aussi à comprendre et retenir les termes scientifiques de la médecine ou de la botanique. Cette gymnastique de l’esprit sera un entraînement qui suivra l’enfant dans tous ces futurs apprentissages.

 

2.       Le Latin est un socle solide pour les langues étrangères…

De nombreuses langues sont fondées sur le latin : italien, espagnol, roumain, portugais… L’apprentissage de nouveaux mots devient une véritable partie de plaisir.

 

3.       Le Latin est à la base de notre langue

Comprendre les racines des mots, apprendre un mot nouveau en sachant avec quels mots latins il a été créé… La découverte de l’étymologie, c’est un retour aux sources !  L’étymologie est à la langue française ce qu’est la généalogie à notre identité. Offrir à l’enfant cette clé universelle, c’est lui donner les moyens de déchiffrer et comprendre plus facilement sa langue maternelle.

4.       Le Latin nous aide à décoder nos phrases

L’analyse des fonctions des mots dans une phrase suit la logique impulsée par le Latin. Lorsque l’on sait analyser une phrase en latin, transposer ce savoir sur une phrase en langue française est une évidence. Le Latin est un sésame pour mieux comprendre les méandres syntaxiques et grammaticaux du français.

 

5.       Le Latin facilite la lecture des Classiques de notre littérature

Les mots « compliqués » ne le sont plus.

 

6.       Le Latin est une chasse aux trésors

Décoder un texte en Latin, c’est comme participer à une chasse aux trésors, jouer à l’archéologue des mots, des phrases et des sens…Muni des déclinaisons, des valeurs (génitif, datif etc…) et des règles de syntaxe, l’enfant latiniste aura les outils appropriés pour partir à l’assaut des écritures anciennes et y découvrir des merveilles insoupçonnées jusque-là. Quelle fierté de percer les mystères d’un texte de Cicéron, en menant une version et en décodant les phrases les unes après les autres.  C’est comme si l’on pouvait faire un retour vers le passé (sans Dolorean et sans Mc Fly !) et rencontrer en direct de grands Hommes à travers leurs écrits ou les récits biographiques les concernant.

 

7.       Le Latin est une porte ouverte sur notre Culture

Etudier le Latin, c’est aussi s’immerger dans l’Histoire de la Rome antique, comprendre d’où l’on vient. Emprunter les chemins du latin nous fait retourner aux sources de notre civilisation et nous permet de mieux l’appréhender.

 

8.       Le Latin nous rapproche de nos voisins

Le Latin devient le pont entre les langues dites latines et les cultures de ces pays. Il nous aide à comprendre les analogies et les différences entre les nations aux origines latines.

 

9.       Le Latin est une langue vivante !

Qui a dit que le Latin était une langue morte ? Sans en rendre compte, on l’utilise quotidiennement dans nos conversations :  podium, aquarium, exit, lavabo, vidéo etc….et d’autres  passionnés l’utilisent chaque jour et pas seulement au Vatican !… C’est une sorte d’espéranto qui réunit les Nations romanes.

Et quel plaisir de parler une langue secrète que peu comprennent !

 

10.   Le Latin s’apprend si facilement…

… avec les supports ludiques ! Apprenez quelques mots en jouant à  Courses de chars !

Et on peut même chanter la première déclinaison avec Jacques Brel.

 

 

Quid facis ?

Et si on faisait quelque chose ? Oui, mais en latin !

Puisque toutes les routes mènent à Rome, Carpe Diem n’ira pas par 4 chemins et sans cartes !  Avec ses 36 cartes et son guide, notre jeu mêle ludopédagogie et latinisme. Il permet de retenir en s’amusant pas moins de 36 verbes latins. Conjuguant plaisir d’apprendre et apprentissages intelligents, « Quid Facis » vous rendra imbattable dans la conjugaison des verbes à la première personne du singulier. A vous de voir ce que vous allez faire ! Quid facis ?

Courses de chars

Grimpez sur votre char et partez pour une course trépidante dans le Circus Maximus de la Rome antique. Vous êtes à deux pas du Colisée, entouré des dieux romains et des juges implacables. Pour  remporter le rameau d’olivier, il vous faudra être le premier des chars, à franchir la ligne d’arrivée.  Votre course infernale, sera mêlée d’embûches et d’accidents mais elle ne sera pas vaine car vous elle vous permettra d’apprendre 85 mots latins. Jouez tant que vous voulez et Carpe Diem !

Villa à Pompéi

Revivez la splendeur passée de la ville de Pompéi en fabriquant et décorant une des villas de cette cité disparue. Ornez vos murs de magnifiques fresques et dallez votre demeure de mosaïques ouvragées. Libre à vous de choisir votre technique pour créer le décor entourant votre villa. Sortez vos aquarelles, crayons de couleurs et autres peintures pour faire resurgir de la lave, la magnifique cité romaine.

Laissez-nous un commentaire 🙂 !

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This