On vous dit tout ce que les enfants non scolarisés n’apprennent pas

11 avril 2020 | Instruction en Famille, Témoignages | 0 commentaires

Nous pourrions écrire des pages et des pages sur toutes les choses que les enfants non scolarisés apprennent grâce à leur instruction en famille. Nous pourrions vous expliquer comment ils ont appris à jouer aux hommes préhistoriques. Comment ils ont appris à allumer un feu avec un silex, à tailler des bâtons pour faire des pics pour les chamallows. Comment ils ont réussi à construire un abri pour y dormir, mais aussi un radeau pour naviguer sur le grand fleuve ruisseau du bout du jardin munis de cannes à pêche fabriquées par leur soin pour attraper des poissons imaginaires ou même s’attaquer au Kraken ! On pourrait aussi vous dire comment ils ont lu Hamlet ensemble ce jour-là, comment ils ont participé à des recherches sur les pollinisateurs en Australie, comment ils ont résolu des désaccords, négocié, trouvé des solutions à tout un tas de problèmes en y travaillant ensemble. Les occasions d’apprentissage étaient infinies.

Mais la plupart des gens ne s’en soucient guère. Tout ce qu’ils voient, ce sont des enfants non scolarisés. Ils ne sont pas assis derrière des bureaux, ils ne remplissent pas de fiches de travail, ils ne sont pas évalués. Les enfants ne peuvent-ils pas apprendre ce qu’ils sont ” censés ” apprendre s’ils le font d’une autre façon que celle de l’Education Nationale ?

Ce que les enfants non scolarisés n’apprennent pas

Premièrement, c’est faux. Ils apprennent tout, et bien plus encore. Ils l’apprennent avec joie, ils l’apprennent de façon significative et durable, ils le retiennent parce que cet apprentissage est pertinent et qu’ils n’ont pas à renoncer à leurs droits pour cette éducation.
Deuxièmement, vous avez raison. Il y a des choses qu’ils n’apprennent pas et que les autres enfants apprennent à l’école. J’y pense chaque fois que je les regarde ensemble. Mais vous vous trompez si vous pensez que cela m’inquiète. Je les regarde et je pense à tout ce qu’il « leur manque », et je suis satisfaite qu’ils n’apprennent pas cela.
Alors que la majorité des enfants sont assis à l’école et apprennent tout ce qu’ils sont « censés » apprendre à leur âge, dans telle ou telle classe, nos enfants « manquent tellement de choses. »

Ce que les enfants non scolarisés n’apprennent pas

  • Ils n’apprennent pas à douter d’eux-mêmes, ils n’apprennent pas l’échec à répétition, ils n’apprennent pas dès la maternelle qu’ils sont « nuls en maths » !
  • Ils n’apprennent pas qu’ils doivent toujours être meilleurs et faire preuve d’esprit de compétition.
  • Ils n’apprennent pas qu’ils doivent se concentrer sur l’avenir au lieu de profiter du présent.
  • Ils ne s’inquiètent pas du fait que les gens les testent constamment, les mesurent et les comparent aux autres. Sauf quand l’Education Nationale fait son contrôle à domicile, mais cette intrusion n’a lieu qu’une fois par an !
  • Ils n’ont pas été amenés à croire que les études sont plus importantes que la créativité, ou qu’être différent est une mauvaise chose.
  • Ils ne savent pas qu’apprendre est un « travail à éviter ».
  • Ils ne croient pas que quiconque sache mieux qu’eux ce qu’ils doivent apprendre.
  • Ils pensent toujours qu’ils sont responsables de leur apprentissage et qu’ils ont la capacité d’apprendre tout ce qu’ils veulent.
  • Ils posent leurs propres questions et cherchent des réponses, au lieu d’attendre qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire.
  • Ils savent qu’il y a plus d’une façon de résoudre un problème.
  • Ils n’ont pas été conditionnés à avoir besoin de pots-de-vin, des bons points et des carottes pour apprendre. Leur motivation intrinsèque n’a pas été freinée. Ils n’ont même pas appris qu’il y a une différence entre apprendre et jouer.

 

 

  • Ils ne s’attendent pas à ce que les gens soient méchants avec eux, à ce qu’ils les jugent sur leur apparence ou à ce qu’on les harcèle parce qu’ils se distinguent de la foule et sont hors-norme.
  • Ils ne se tournent pas vers les autres pour obtenir une approbation de leurs pairs, ni ne rabaissent les autres pour se construire.
  • Ils n’apprennent pas que leur valeur et leur image de soi dépendent de leurs notes ou des autres.

 

Ce que les enfants non scolarisés n’apprennent pas

Ils n’ont pas appris que les adultes sont plus importants, que leurs besoins et leurs désirs ne comptent pas, qu’ils n’ont pas leur mot à dire sur ce qui leur arrive. Ils s’attendent à être pris au sérieux, à décider de ce qu’ils veulent faire et à apprendre.

Oui, ils ont manqué une grande partie de l’apprentissage qui se fait en milieu scolaire. Mais ils sont loin d’en être désavantagés.

Ce n’est pas parce que cela ne ressemble pas à ” l’école ” que cela ne signifie pas qu’il n’y a pas d’apprentissage. En fait, sans les restrictions de la scolarité obligatoire, sans rester 8 heures assis à un bureau à attendre d’être gavé d’informations, l’esprit s’ouvre sur un apprentissage beaucoup plus vrai. Et, plus important encore, ils n’ont pas besoin de sacrifier leur identité ou leur confiance en soi pour une ” éducation “.

Les enfants instruits en famille sont des apprenants inspirés, passionnés, motivés, confiants et créatifs. Le fait que leur apprentissage soit très différent de ce qui se fait à l’école est plus que positif et salutaire. L’école est parfois incroyablement limitative et préjudiciable, tant sur le plan scolaire que social.

Si vous vous focalisez sur le fait que les enfants non scolarisés ne profitent pas d’occasions d’apprentissage puisqu’ils ne sont pas à l’école, c’est peut-être que vous vous concentrez sur le mauvais groupe. Non ?

Laissez-nous un commentaire 🙂 !

0 commentaires

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest

Share This